Partenariat stratégique entre le ministère de la Solidarité sociale et CSR Egypt dans le cadre d’un forum sur le développement durable

CSR Egypt – une entreprise spécialisée dans le domaine de la responsabilité sociale et du développement durable – s’est associée au ministère de la Solidarité sociale dans un partenariat stratégique pour coopérer au Forum annuel sur la RSE et le développement durable en Égypte.

L’entreprise a l’intention de lancer un ensemble de projets de développement lors des activités de la conférence en coopération avec ses partenaires de la société civile et du secteur privé sous l’égide du ministère de la Solidarité sociale.

Le PDG de CSR Egypt, Hassan Mostafa, a déclaré que son entreprise a commencé à travailler dans le dossier du développement et de la responsabilité sociale des entreprises il y a sept ans et s’est fait un devoir d’assister régulièrement au forum car il s’agit de la plus grande plate-forme qui rassemble les acteurs du développement durable et de la responsabilité sociale. responsabilité en Égypte depuis 2014.

Il a expliqué que les principaux objectifs de l’entreprise se concentrent sur la sensibilisation des entreprises et des institutions à l’importance d’assumer leurs responsabilités envers la société et d’activer leur rôle et leurs contributions conformément à la vision de l’État pour réaliser un développement réel et tangible et soutenir le concept de citoyenneté d’entreprise.

“En plus d’unifier les efforts et de créer un état d’intégration entre toutes les parties concernées par le travail de développement – le gouvernement, les entreprises du secteur privé et les organisations de la société civile – au lieu de travailler sur des îles isolées qui ne donnent pas de résultats efficaces”, a-t-il déclaré.

J’ai souligné la volonté de l’entreprise de fournir des mécanismes de mise en œuvre par le biais de consultations et de formations techniques et marketing pour atteindre les objectifs de développement durable, améliorer le travail de développement, posséder des outils et des mécanismes d’exécution, et fournir le soutien nécessaire aux initiatives et aux modèles commerciaux sérieux dans la transition vers la durabilité .

Mostafa a également évoqué le développement et le professionnalisme du marché des travaux de développement, qui se manifestent par sa flexibilité et sa résistance accrues aux changements climatiques et soudains auxquels nous assistons tous, en particulier face à une crise telle que la pandémie de coronavirus, en en plus du sérieux dans l’adoption des principes de durabilité pour réaliser le développement dans ses trois dimensions – économique, sociale et environnementale.

En outre, j’ai expliqué que l’entreprise coopère avec un certain nombre d’entreprises du secteur privé, des banques, diverses agences et institutions de la société civile pour mettre en œuvre des initiatives de développement.

Il a ajouté que la responsabilité sociale est la première étape pour parvenir à la durabilité.

12e Forum RSE en Égypte

Concernant la 12e session du forum, Mostafa a déclaré que l’événement se tiendra dans le gouvernorat de Louxor le 10 mars sous le titre “Le développement institutionnel et le renforcement des capacités en tant que principal moteur pour assurer la durabilité”, et sous les auspices du ministère de la Solidarité sociale. , le ministère de la Planification et du Développement économique, le ministère de l’Éducation, le ministère de la Main-d’œuvre et le ministère d’État aux Affaires des expatriés.

Il a ajouté que le ministère de la solidarité sociale est le partenaire stratégique du forum pour l’année en cours, et tous les projets de développement qui seront lancés lors de la conférence seront sous son égide.

“Le choix de Louxor est une croyance en la vision et la volonté des dirigeants politiques et du gouvernement égyptien de réaliser un développement équilibré dans toutes les régions de l’Égypte à tous les niveaux afin d’atteindre la durabilité et d’assurer une répartition équitable des fruits du développement et offrir une vie décente aux générations actuelles et futures », a-t-il déclaré.

Il a souligné que le forum vise à renforcer les capacités et à développer les institutions pour améliorer les pratiques et accélérer la transition vers des normes de durabilité, ainsi qu’à soutenir les efforts de l’État pour offrir une vie décente au citoyen égyptien dans toutes les régions d’Égypte, et à travailler pour créer des partenariats efficaces qui fournissent le financement nécessaire pour accélérer la localisation des objectifs de développement durable (ODD) et créer un avantage concurrentiel pour les gouvernorats égyptiens afin de rendre l’économie égyptienne plus flexible et productive.

En outre, Mostafa a déclaré que le forum discutera d’un certain nombre de pistes importantes qui permettent de combler les déficits de financement et la répartition équitable des opportunités de financement d’une manière proportionnelle au nombre de bénéficiaires et à leur impact sur le développement, comme les projets de développement dans les régions d’Égypte. . seront revus.

“Cela s’ajoute à l’examen des initiatives présidentielles lancées par l’État pour offrir une vie décente au citoyen, ce qui crée des opportunités de coopération et d’unification des efforts entre toutes les parties”.

Le forum traitera également du rôle des partenariats efficaces dans l’augmentation de l’impact des initiatives nationales sur le développement, du financement durable, de son rôle dans la limitation des effets du changement climatique et des détails sur les secteurs les plus durables.

Il a expliqué que le forum discutera également d’un certain nombre de questions d’intérêt pour les parties concernées par le développement, y compris le rôle des partenariats efficaces dans l’augmentation de l’impact central des initiatives nationales, la durabilité des secteurs pour parvenir à une croissance durable, un financement durable et limiter les effets du changement climatique.

Le forum consacrera également une journée aux organisations de la société civile égyptienne pour présenter leurs expériences et leurs réussites et pour partager leurs efforts qui contribuent au processus de développement et améliorent la qualité de vie sur la base de la déclaration du président de 2022 comme “l’année de la société civile égyptienne”. Organisations de la société’. En outre, il abordera les meilleures expériences et pratiques de toutes les parties prenantes pour parvenir à un développement durable.

J’ai déclaré que les organisations de la société civile ont joué un rôle majeur au cours de la période récente pour suivre le rythme des changements et lutter contre la pandémie, et qu’elles ont également contribué à des initiatives nationales telles que l’Initiative présidentielle pour une vie décente.

Mostafa a ajouté que consacrer 2022 aux organisations de la société civile est une preuve suffisante que l’État reconnaît et loue le rôle, les contributions et les activités de ces organisations pendant la crise actuelle et son impact sur la promotion du développement et l’offre d’une vie décente au citoyen égyptien, ce qui est le premier et principal objectif à l’ordre du jour des dirigeants et du gouvernement égyptiens.

Il a affirmé que le forum organisera huit ateliers pour la société civile et le secteur privé et une exposition en marge de la prochaine conférence à Louxor.

Formation aux normes GRI

« Il présentera également un certificat par le biais d’une formation sur les normes GRI. Le cours comprend une clarification des concepts de développement durable et la transition des directives 4G aux normes GRI, en plus de passer en revue les différents outils de mesure de l’impact et comment maximiser la valeur pour les parties prenantes », a-t-il noté.

Le cours fournira également la connaissance et l’identification du contenu des rapports de développement durable et l’application des protocoles techniques de la Global Sustainability Reporting Initiative (GRI).

Un autre groupe de travail important sur le cours de formation sur la divulgation financière liée au climat sera également organisé en coopération avec Global Sustain en tant que cadre unifié pour appliquer la gouvernance et préparer des rapports riches et efficaces pour identifier les effets du changement climatique, évaluer les opportunités et les risques, le changement climatique. les politiques connexes et les technologies émergentes sur le marché financier.

En outre, le forum comprendra une vaste série d’ateliers sur des sujets importants tels que les mécanismes d’application des normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) aux modèles commerciaux ; mécanismes de développement des ressources; stratégies de durabilité; et intégration communautaire; en plus du rôle de la transformation numérique dans l’accélération de la réalisation du développement durable.

Mostafa a expliqué que les secteurs qui ont le plus besoin de soutien au cours de la période à venir sont la santé, les petites et moyennes entreprises, l’éducation et la formation.

Il a également souligné la participation de la RSE à la première “Initiative de protection” en 2020 pour faire face aux répercussions de la pandémie, qui visait à fournir une assistance médicale et à soutenir les catégories irrégulières de travailleurs les plus touchées par la crise.

Il a ajouté que le secteur privé a un rôle important et influent dans le développement et la réalisation d’une croissance durable, et à travers de nombreuses expériences mondiales, il a prouvé qu’il n’y a pas de meilleure croissance que la croissance menée par le secteur privé et le développement dans lequel le secteur privé est détenu. .avec une participation effective et positive.

En outre, il a déclaré que la pandémie a contribué à concrétiser le concept de «citoyenneté d’entreprise», car elle a contribué à transformer les entreprises d’une entité juridique à une entité coexistant avec la société et ses exigences et a prouvé que les pays qui n’ont pas une société civile nationale forte ne peuvent pas poursuivre les travaux de développement.

“Il a également souligné que des efforts concertés et des partenariats sont à la base de la réalisation du développement et des objectifs souhaités, et a également contribué à changer la forme du travail de développement et le concept d’investissement pour qu’il soit basé sur la durabilité et la responsabilité”.

Mostafa a également salué les efforts de l’Etat dans le dossier du développement et les initiatives nationales, notamment les Initiatives Vie décente et Forsa.

Il a expliqué que les exigences de l’étape actuelle exigent des efforts concertés, l’établissement de plus de partenariats et la réalisation de l’équilibre requis dans les tâches et les responsabilités, car chaque partie fournit le soutien nécessaire et les exigences de l’autre partie pour faciliter le travail et une coordination précise des objectifs et des responsabilités. mise en œuvre pour obtenir les meilleurs résultats, parvenir à un développement juste et équilibré et combler les écarts de financement et de développement entre toutes les régions.