Mobiliser des financements pour répondre à l’énergie renouvelable de l’Indonésie

VIENNE, Autriche, 04 mars 2022 (GLOBE NEWSWIRE) — Un nouveau rapport de Sustainable Energy for All (SEforALL) et Climate Policy Initiative, avec le soutien de HSBC, analyse le secteur électrique indonésien pour déterminer le financement nécessaire au pays pour répondre ses engagements dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Paris Alignement des flux financiers du secteur de l’électricité en Indonésie : défis, opportunités et solutions innovantes constate un besoin d’investissement estimé à 16,1 milliards de dollars par an pour l’électricité produite à partir de sources renouvelables pour que l’Indonésie atteigne un mix d’énergie renouvelable de 87 % d’ici 2060 – l’objectif fixé par le scénario 2060 d’émissions nettes nulles du ministère indonésien de l’énergie et des ressources minérales. Les énergies renouvelables ne représentaient que 14 % du mix énergétique en 2020.

Les investissements annuels suivis actuels pour les énergies renouvelables n’ont atteint que 2,7 milliards USD en moyenne pour la période 2015-2020, ce qui est bien en deçà des besoins de financement estimés pour atteindre l’objectif 2060 de 87 % d’énergies renouvelables.

Pendant ce temps, il continue d’y avoir d’importants investissements dans les combustibles fossiles en Indonésie, ce qui est contre-productif pour atteindre les objectifs de réduction des émissions du pays et le développement des énergies renouvelables. Entre 2015 et 2020, environ 4,26 milliards USD ont été décaissés chaque année pour les centrales électriques au charbon, au gaz et au diesel en Indonésie, contre seulement 1,73 milliard USD par an pour les projets d’énergie renouvelable.

“Le déploiement à grande échelle des énergies renouvelables est essentiel pour que les pays soient compatibles avec l’Accord de Paris et évitent les immenses coûts humains et économiques du changement climatique”, a déclaré Barbara Buchner, directrice générale mondiale de Climate Policy Initiative. “Le gouvernement et le secteur privé doivent faire preuve d’un engagement accru en investissant dans la transition vers une énergie propre.”

Le rapport indique que si l’Indonésie a récemment annoncé son intention de cesser de construire de nouvelles centrales électriques au charbon après 2023, ces centrales contribuent toujours à 50% (à partir de 2020) de la capacité électrique installée du pays, ce qui signifie qu’il faudra beaucoup de temps pour mettre en phase les réduire, même avec les objectifs du service public national (PT PLN) d’augmenter la capacité renouvelable.

“Des investissements plus importants dans les solutions d’énergie renouvelable sont essentiels pour que l’Indonésie atteigne ses objectifs ambitieux en matière d’énergie renouvelable et assure une transition énergétique juste pour tous”, a déclaré Tamojit Chatterjee, spécialiste de l’énergie chez SEforALL. “Pour aller de l’avant, des solutions innovantes seront nécessaires pour débloquer des financements pour les énergies renouvelables qui offrent un nouvel accès à l’énergie aux personnes et soutiennent les plans du pays pour une transition énergétique à faible émission de carbone.”

Reconnaissant la nécessité de catalyser les investissements dans les énergies renouvelables, le rapport présente une série de recommandations aux institutions financières pour soutenir la transition énergétique de l’Indonésie :

  • Réduire progressivement le financement du charbon pour les centrales électriques à combustibles fossiles afin d’éviter le risque d’immobilisation des actifs, compte tenu de l’échéance de 2023 en Indonésie pour l’absence de nouvelles centrales électriques au charbon
  • Soutenir les initiatives qui accélèrent le démantèlement des centrales au charbon.
  • Poursuivre les investissements dans les énergies renouvelables tout en augmentant les prêts dans les infrastructures d’énergie renouvelable, telles que le déploiement de réseaux intelligents, de systèmes de gestion de l’énergie et d’infrastructures de transmission.
  • Allouer une certaine partie des portefeuilles d’investissement aux technologies à faible émission de carbone et aux nouveaux modèles commerciaux (comme les véhicules électriques, les infrastructures de recharge et les stations d’échange de batteries) grâce à des mécanismes financiers innovants, un financement mixte, des garanties et un rehaussement de crédit.
  • Accélérer les investissements dans divers segments de clientèle pour financer les technologies écoénergétiques dans les nouveaux bâtiments et les rénovations, etc.
  • Intégrer le risque climatique dans les évaluations de crédit ; test de résistance climatique de son propre portefeuille de prêts ; des objectifs de décarbonation mesurables et transparents ; et rendre compte des progrès aux régulateurs et aux investisseurs.
  • Conseiller les clients sur les stratégies pour construire un portefeuille résilient au climat et faciliter une transition vers des activités à faible émission de carbone.

Le rapport est disponible en téléchargement ici.

Notes aux éditeurs

Contact

Pour plus de détails sur les rapports ou toute demande d’interview, veuillez contacter : Sherry Kennedy, Sustainable Energy for All : Sherry.Kennedy@SEforALL.org / media@seforall.org ou +43 676 846 727 237

À propos de l’énergie durable pour tous

L’énergie durable pour tous (SEforALL) est une organisation internationale qui travaille en partenariat avec les Nations Unies et les dirigeants du gouvernement, du secteur privé, des institutions financières, de la société civile et des organisations philanthropiques pour accélérer l’action vers la réalisation de l’objectif de développement durable 7 (ODD7) – accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous d’ici 2030 – conformément à l’Accord de Paris sur le climat. SEforALL travaille pour assurer une transition énergétique propre qui ne laisse personne de côté et offre de nouvelles opportunités à chacun pour réaliser son potentiel.

SEforALL est dirigé par Damilola Ogunbiyi, PDG et Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour l’énergie durable pour tous et coprésidente d’ONU-Énergie. Suivez-la sur Twitter @DamilolaSDG7. Pour plus d’informations, suivez @SEforALLorg.

Un graphique accompagnant cette annonce est disponible sur https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/6d59eb1e-1613-4ffb-996b-c743c4b43072

.