Malgré l’approvisionnement en gaz, la Russie est toujours le grand perdant de la crise énergétique mondiale

Taille du texte

.