Les militants de Lights Out Norlite ont une nouvelle plainte concernant la pollution de l’usine assiégée de Cohoes

Les militants affirment que le Département de la conservation de l’environnement de l’État de New York autorise l’usine Norlite de Cohoes à continuer de fonctionner malgré les violations des ordonnances de cesser et de s’abstenir.

Les problèmes liés à l’incinération de matières dangereuses dans l’installation de Norlite à Cohoes et son impact sur les résidents du complexe de logements publics à proximité de Saratoga Sites poussent les militants à demander au DEC de refuser le renouvellement des permis de Norlite pour les substances toxiques dans l’air et les déchets dangereux.

Judith Enck, ancienne administratrice de l’EPA et commentatrice du WAMC :

“Donc, à la mi-février, le département de la conservation de l’environnement de l’État de New York a pris la décision importante d’émettre une ordonnance de cesser et de s’abstenir contre l’incinérateur de déchets dangereux Norlite à Cohoes”, a déclaré Enck. “Le DEC a déclaré que si l’entreprise continuait d’avoir un problème de poussière toxique quittant la propriété et affectant les résidents locaux, que le DEC envisagerait en fait de les fermer. Nous voici, plus de 60 jours après la date limite du DEC, et ils n’ont pas pris de mesures pour protéger la santé publique.”

Enck et d’autres militants citent une interview du WAMC de mars dans laquelle le commissaire du DEC, Basil Seggos, a déclaré qu’il avait initié un deuxième avis de violation.

“Eh bien, ils risquent toujours de fermer. Nous avons un avis de violation contre Norlite”, a déclaré Seggos. “Nous en avions publié un il y a environ un mois, puis un autre au cours des deux dernières semaines, je crois, était le dernier que nous ayons publié. Cela concerne la poussière qui s’échappe de leurs assez gros tas de poussière dans la communauté. Et je ont à la fois reçu des commentaires de la communauté et confirmé avec mon propre personnel que la poussière continue d’être un problème dans la région. Nous prenons donc cela très au sérieux. Nous sommes, vous savez, comme je l’ai clairement indiqué à mon personnel, nous allons nous assurer que, vous savez, nous examinons ce problème au fur et à mesure qu’il évolue. Utilisez toute la force de la loi, bien aligné avec le bureau du procureur général à ce sujet, ils nous représentent. prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à ce problème.

Joe Ritchie de Saratoga Sites Against Norlite Emissions affirme que le DEC n’a pas informé le public du deuxième avis de violation.

“Si le commissaire était très sérieux en matière de justice environnementale, de plaidoyer et de travail, il n’autoriserait pas le déplacement de 70 résidents à cause de Norlite, il essaierait de travailler avec l’autorité du logement pour les y maintenir”, a déclaré Ritchie. “Et oui, j’ai plaidé pour que ces résidents partent. Mais en fin de compte, ça craint toujours que les résidents des sites de Saratoga soient obligés de déménager, s’ils obtiennent l’approbation du HUD. Et, vous savez, s’ils sont accordés l’approbation, ce qui est probable qu’ils seront emménagés et que Norlite restera.

Ritchie l’appelle un “exemple classique de discrimination environnementale” et dit qu’il y a aussi des propriétaires privés vivant en face des sites de Saratoga.

“Ma préoccupation exacte est qu’une fois les résidents évacués, Norlite ne sera pas traité avec autant d’attention. Et bien sûr, si vous leur demandez, ils diront que ce n’est pas vrai”, a déclaré Ritchie.

Norlite a envoyé par e-mail à WAMC une déclaration en réponse, qui dit en partie :

“Norlite travaille de bonne foi pour apporter des modifications opérationnelles et techniques afin de répondre aux préoccupations concernant la poussière… Nous surveillons de près la météo et la vitesse du vent. Nos matériaux et sous-produits sont testés régulièrement pour leur conformité aux normes sanitaires et environnementales, et nous ne croyons pas ils présentent un danger pour la santé. La protection de la santé et du bien-être de notre communauté et de nos employés reste notre priorité absolue.

DEC a également envoyé une réponse par e-mail, qui dit en partie :

« Conformément aux instructions du DEC, Norlite a soumis au DEC une proposition visant à atteindre zéro émission de poussière fugitive. La proposition est soumise à un examen technique par des professionnels du DEC dans le cadre des procédures d’application en cours du DEC… Les opérations de l’installation doivent continuer à respecter toutes les exigences applicables. conditions d’autorisation, et les violations entraîneront des actions appropriées. »