Les bébés dans les zones à forte pollution atmosphérique sont 25% plus susceptibles d’avoir un faible poids à la naissance – étude

Selon une étude israélienne, les bébés ont 25 % plus de risques d’avoir un faible poids à la naissance s’ils naissent dans des zones où l’air est très pollué.

Les auteurs affirment que la recherche, basée sur un peu plus de 381 000 naissances sur 11 ans, donne un aperçu rare des effets de la pollution sur les fœtus et pourrait bien être un baromètre d’autres impacts sur la santé.

“Jusqu’à présent, la littérature n’était pas claire, mais nous avons maintenant montré dans une grande étude une association claire entre l’exposition de la mère à la pollution de l’air et le faible poids à la naissance”, a déclaré l’épidémiologiste Hagai Levine de l’Université hébraïque au Times of Israel. .

“Et étant donné qu’un faible poids à la naissance est un indicateur significatif de problèmes de santé potentiels plus tard dans la vie, c’est important”, a-t-il déclaré.

L’étude a été récemment évaluée par des pairs et publiée dans la revue Environmental Research. Il est basé sur des données personnelles anonymisées sur les mères, y compris la région où elles vivaient et le poids de leurs bébés à la naissance, fournies par Maccabi Health Services.

Les données ont été croisées avec des informations sur la concentration quotidienne de polluants atmosphériques sur chaque kilomètre carré d’Israël, dérivées de données satellitaires de l’Université Ben Gourion.

Image d’illustration : un nouveau-né (iStock via Getty Images)

Levine, qui a mené l’étude avec son doctorant Wiessam Abu Ahmad, a déclaré qu’Israël était parfaitement placé pour une telle étude car les dossiers médicaux sont entièrement numérisés, les niveaux de pollution sont relativement élevés et les mères ont tendance à avoir plus d’enfants que dans la plupart des pays développés. . .

Hagai Levine (Capture d’écran : YouTube)

Il a déclaré que la découverte devrait avoir un impact sur la politique de santé dans le monde entier, commentant : « Aujourd’hui, les gouvernements ne tiennent pas compte de l’impact de la pollution de l’air sur les fœtus lors de l’élaboration des politiques, mais le message est qu’il devrait recevoir une attention.

« Les gouvernements devraient s’efforcer de faire exactement ce que nous avons fait : suivre à grande échelle les corrélations entre la pollution et le poids à la naissance. C’est important pour la santé des bébés, mais c’est aussi un indicateur plus large de l’impact de la pollution.

«C’est parce que de nombreux résultats pour la santé prennent beaucoup de temps à voir – par exemple, si vous voulez corréler la pollution avec le cancer, vous devez attendre de nombreuses années. Mais la corrélation avec le poids à la naissance se voit très rapidement – et c’est un facteur connu pour influencer la santé future.

“Cette étude devrait encourager la surveillance des données de santé contre la pollution dans d’autres domaines au-delà du poids du bébé. En bref, il est maintenant clair que les gouvernements doivent mettre en place l’infrastructure pour intégrer les données environnementales et sanitaires au niveau personnel.

Appréciez-vous le Times of Israel ?

Si oui, nous avons une demande.

Chaque jour, nos journalistes ont pour objectif de vous tenir au courant des développements les plus importants qui méritent votre attention. Des millions de personnes comptent sur ToI pour une couverture rapide, équitable et gratuite d’Israël et du monde juif.

Nous nous soucions d’Israël – et nous savons que vous aussi. Alors aujourd’hui, nous avons une question : montrez votre appréciation pour notre travail en rejoindre la communauté du Times of Israelun groupe exclusif pour les lecteurs comme vous qui apprécient et soutiennent financièrement notre travail.

Oui, je donnerai Oui, je donnerai Déjà membre ? Connectez-vous pour ne plus voir ceci

Vous êtes un lecteur dévoué

C’est pourquoi nous avons lancé le Times of Israel il y a dix ans – pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d’Israël et du monde juif.

Alors maintenant, nous avons une demande. Contrairement à d’autres médias, nous n’avons pas mis en place de paywall. Mais comme le journalisme que nous faisons est coûteux, nous invitons les lecteurs pour qui le Times of Israel est devenu important à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

Pour seulement 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israel SANS PUBLICITÉainsi que l’accès Contenu exclusif Disponible uniquement pour les membres de la communauté Times of Israel.

Merci,
David Horovitz, rédacteur en chef fondateur du Times of Israel

Rejoignez notre communauté Rejoignez notre communauté Déjà membre ? Connectez-vous pour ne plus voir ceci