La décharge du comté de Washtenaw doit résoudre les problèmes de pollution et d’odeurs

propriétaires de la Arbor Hills Landfill a accepté de prendre une série de mesures pour empêcher la pollution et les odeurs de s’échapper du site du canton de Salem dont les voisins se plaignent depuis des années comme une nuisance publique, selon un jugement sur consentement déposé cette semaine.

L’accord, déposé auprès de la Cour de circuit du comté d’Ingham, oblige la décharge du comté de Washtenaw à installer un réseau de moniteurs le long du périmètre de la décharge pour mesurer le méthane et le sulfure d’hydrogène, deux polluants atmosphériques, et tester la surface de la décharge pour les émissions de gaz mensuellement.

La décharge doit également embaucher une firme d’ingénierie pour évaluer la qualité de la décharge et minimiser l’infiltration de liquide, inspecter les puits de gaz deux fois par mois et installer et réparer des pompes pour s’assurer que les puits fonctionnent correctement.

La décharge d'Arbor Hills est vue sur les toits des maisons du canton de Northville le 23 octobre 2020. Un juge du comté d'Ingham a ordonné aux propriétaires d'Arbor Hills Landfill de prendre des mesures pour empêcher la pollution et les odeurs de s'échapper du site du canton de Salem dont les voisins se sont plaints pendant des années sont une nuisance publique.

“Ce règlement aide à répondre aux années de problèmes de santé et de sécurité que les membres de la communauté estimaient être ignorés”, a déclaré le procureur général du Michigan, Dana Nessel, dans un communiqué jeudi. “J’apprécie le travail de collaboration effectué entre mon bureau et [The Michigan Department of Environment, Great Lakes and Energy] pour arriver à ce point.

“Il s’agit d’un accord global avec le nouveau propriétaire de la décharge pour remédier aux problèmes en suspens pour ceux qui vivent et travaillent dans les environs.”

Nessel a poursuivi les propriétaires de décharges de l’époque Advance Disposal Services Arbor Hills Landfill Inc. en 2020, alléguant que l’entreprise n’a pas respecté les lois environnementales nationales et fédérales et “a créé une nuisance publique en émettant des odeurs de la décharge qui interféraient de manière déraisonnable avec le droit du public d’utiliser sa propriété”.