Il est temps de lutter contre la pollution plastique

Une sculpture d’art géante montrant un robinet déversant des bouteilles en plastique au siège du PNUE, Nairobi, le 2 mars 2022. [AP, Brian Inganga]

Le Kenya a accueilli des délégations internationales pour participer à l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA) et pour commémorer le 50e anniversaire du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

L’Assemblée bisannuelle des Nations Unies sur l’environnement marquera la cinquième session depuis la première Assemblée sur l’environnement qui s’est tenue à Nairobi en 2014. La première ANUE a réuni des délégués et des représentants de 163 États membres des Nations Unies qui ont adopté la résolution sur la « mise en œuvre de Principe 10 de la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement ».

Cette année, le Kenya attend avec intérêt que l’Assemblée adopte par consensus une déclaration ministérielle qui renforcera et accélérera la mise en œuvre des cadres et conventions environnementaux existants. Le Kenya coparraine également une résolution qui conduira à des discussions sur l’adoption d’un instrument juridiquement contraignant sur la pollution plastique.

Les discussions sur l’environnement sont importantes pour le Kenya alors que nous continuons d’être témoins des effets néfastes de la déforestation, de la perte de biodiversité, de la dégradation des terres et des écosystèmes et du changement climatique qui sont responsables de la sécheresse, des inondations, de l’invasion de criquets pèlerins et d’autres catastrophes environnementales auxquelles le Kenya est aux prises.

Le Kenya est un champion pour un environnement sain et durable qui s’articule autour de ses priorités qui incluent l’adaptation, le boisement et le reboisement, l’agriculture intelligente face au climat, le développement de l’énergie propre, l’efficacité énergétique, la gestion de la sécheresse et la réduction des risques de catastrophe.

Le Kenya accueille et est prêt à participer en personne. Nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère de la Santé, qui a mis en place des protocoles Covid-19 stricts pour garantir que la sécurité de nos citoyens, visiteurs et de tous les délégués reste primordiale. Le ministère de la Santé travaille également avec le Bureau des Nations Unies à Nairobi pour s’assurer que nous disposons d’équipements et de personnel de test rapide et PCR sur place pour assurer la bonne santé et la sécurité de tous les participants.

À cet égard, parmi les délégués de haut niveau que nous nous réjouissons d’accueillir figurent quatre présidents, de la République du Botswana, des Maldives, du Nigeria et du Soudan du Sud, le vice-président de la Tanzanie et de l’Iran, le Premier ministre du Sri Lanka et de la Namibie, le Président de l’Assemblée générale, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies ainsi que plusieurs ministres des Affaires étrangères et de l’Environnement.

Le président Uhuru Kenyatta, CGH, a été invité à ouvrir la session et à lancer la commémoration du 5e anniversaire du PNUE. Son rôle de chef de file dans le programme environnemental et en tant que champion d’un environnement propre et sain pour tous est reconnu à l’échelle internationale. Nous sommes prêts à recevoir nos invités et nous vous invitons toutes les parties prenantes à vous associer à nous pour partager les discussions et les résultats avec tous les Kenyans.

Amb Kamau est le secrétaire principal du ministère des Affaires étrangères

.