Hyundai investira 16 milliards de dollars dans les véhicules électriques d’ici 2030

Hyundai Motor Co. investira 19,4 billions de wons (16,15 milliards de dollars) dans l’électrification jusqu’en 2030, la société accélère ses ambitions en matière de voitures électriques avec un nouvel objectif de vendre 1,87 million de véhicules électriques purs d’ici 2030 et de lancer 17 nouveaux modèles de véhicules électriques à travers les marques Hyundai et Genesis.

Le PDG de Hyundai Motor, Jaehoon Chang, a dévoilé mercredi les nouveaux objectifs des véhicules électriques lors du forum Investor Day du constructeur automobile.

Il a déclaré que la société accélérerait son passage aux véhicules électriques malgré les vents contraires des pénuries mondiales d’approvisionnement et de la pandémie de COVID-19.

L’objectif de Hyundai de 1,87 million de véhicules électriques d’ici 2030 se compare à son objectif précédent de 560 000 d’ici 2025. La réalisation de cet objectif, a déclaré Hyundai, donnera à l’entreprise environ 7 % du marché mondial des véhicules électriques.

Hyundai avait précédemment déclaré qu’il prévoyait d’obtenir 50% de ses ventes aux États-Unis de véhicules électriques en 2030, en raison de l’intérêt croissant des clients pour la technologie et du soutien croissant du gouvernement à son égard.

En décembre, la société prévoyait que les ventes combinées de Hyundai et de Genesis EV atteindraient 220 000 unités dans le monde en 2022, contre seulement 90 000 en 2020. Genesis commencera à éliminer progressivement la combustion interne en 2025 pour devenir une marque entièrement électrique d’ici 2030.

Dans le cadre du nouveau plan, Hyundai souhaite une marge bénéficiaire d’exploitation de 10% ou plus sur les batteries électriques, aidant la société mère à atteindre une marge d’exploitation consolidée de 10%.

Nouvelle plateforme EV

Hyundai déploiera également une nouvelle plate-forme dédiée aux véhicules électriques, appelée Architecture modulaire intégrée, ou IMA, en 2025. Cette plate-forme sera une évolution de la plate-forme e-GMP existante développée pour les véhicules électriques des trois marques de Hyundai Motor, Hyundai, Genesis et Kia.

IMA sous-tendra les véhicules de tourisme et les véhicules dits spécialement conçus à cet effet, une nouvelle gamme d’offres commerciales qui comprendra des véhicules pour des choses telles que le ride hailing et le robotaxis.

La configuration IMA aura un châssis, un système de batterie et un moteur standardisés, mais sera suffisamment flexible pour être utilisée dans tous les segments. Il offrira également une autonomie améliorée. Hyundai déploiera cinq moteurs standardisés pour IMA, en fonction des spécifications du modèle.

Sur les 17 nouveaux appareils électriques purs disponibles, la marque Hyundai en obtiendra 11 et la marque premium Genesis en obtiendra 6.

Sous le régime :

  • La gamme de Hyundai comprendra trois berlines, six multisegments, un véhicule utilitaire léger et un modèle “nouveau type” que la société n’a pas détaillé.
  • Genesis obtiendra deux voitures de tourisme et quatre multisegments, dont le GV70 électrifié qui sera lancé cette année. À partir de 2025, tous les modèles Genesis nouvellement lancés seront électrifiés, a indiqué la société.

Les 19 400 milliards de wons (16,15 milliards de dollars) que Hyundai consacrera à l’électrification font partie d’un ensemble plus important de 95 500 milliards de wons (79,49 milliards de dollars) que le constructeur automobile prévoit de dépenser pour les “entreprises futures” d’ici 2030.

Il financera la capacité de production de véhicules électriques, les réseaux de recharge et les alliances technologiques. Quelque 12 000 milliards de wons (10 milliards de dollars) des dépenses les plus importantes sont consacrées à la connectivité et à la conduite autonome.

Pour renforcer la rentabilité à l’ère des véhicules électriques, Hyundai étendra également ses sites de production de véhicules électriques au-delà des centres en Corée et en République tchèque. Cette année, il lancera également la production de véhicules électriques en Indonésie.

Piles

Hyundai veut augmenter l’approvisionnement local de batteries par le biais d’alliances dans différentes régions, y compris aux États-Unis. Il prévoit d’obtenir ainsi la moitié de ses batteries lithium-ion de nouvelle génération à partir de 2025.

Hyundai a déclaré qu’il disposait de suffisamment de batteries pour le transporter jusqu’en 2023 et qu’il étendrait son approvisionnement mondial à 170 GWh d’ici 2030 pour couvrir la prochaine poussée des véhicules électriques.

Sur les batteries à semi-conducteurs de nouvelle génération, Hyundai a déclaré qu’il coopérait avec des partenaires.

Dans une interview de décembre avec Actualité automobile, Chang a déclaré qu’il était trop tôt pour promettre la commercialisation des batteries à semi-conducteurs d’ici 2030, comme l’ont fait certains constructeurs automobiles japonais. En attendant, la société continuera à travailler sur la version de nouvelle génération des batteries lithium-ion et lithium métal. Cela se fera en partenariat avec des fabricants de batteries sud-coréens.

Chang, qui était à la tête de Genesis avant d’être nommé à la tête de Hyundai Motor en décembre 2020, prend la barre à un tournant critique pour le constructeur automobile phare du pays.

La grande poussée de Hyundai dans les véhicules électriques survient alors que la société étoffe plusieurs composants commerciaux clés de son ascension rapide au premier rang des constructeurs automobiles mondiaux, en clouant le contrôle de la qualité, en faisant tourner les têtes avec un style sexy, en complétant une gamme complète de multisegments et en mettant Genesis sur la prime carte.

Hyundai a longtemps rattrapé ses rivaux mondiaux dans ces domaines, mais Chang a déclaré que le travail était maintenant en grande partie terminé. Il est temps maintenant de changer de vitesse pour la nouvelle bataille qui se prépare dans le domaine de l’électrification.

Mises à jour OTA, technologie de conduite autonome

Sur d’autres fronts abordés lors de la journée des investisseurs de Hyundai, des mises à jour logicielles en direct seront déployées dans les nouveaux modèles lancés à partir de la fin de 2022 et étendues à tous les modèles Hyundai d’ici 2025.

L’utilisation d’unités de commande intégrées dans les voitures sera réduite d’un tiers d’ici 2030.

Le premier système de conduite autonome de niveau 3 du constructeur automobile sera également déployé au second semestre de cette année, dans la berline Genesis G90. Et un service de robotaxi utilisant la Hyundai Ioniq 5 débutera en 2023.

Grâce à sa joint-venture Motional avec Aptiv, Hyundai prévoit également de lancer un service de livraison autonome en utilisant un partenariat avec Uber Eats.